Currently browsing tag

vampire

Le mythe du vampires et le cinéma partagent une longue histoire commune et notre vision moderne de ce mythe a été fortement influencé par ce mythe. Si des médecins ont cherché des maladies pouvant expliquer ce mythe, d’autres s’en sont inspirés pour nommer des pathologies.

Dracula : quand l’archéologie s’intéresse aux vampires

Cet article est le 7 de 15 dans la série Les vampires (et autres monstres) à la lumière de la Science

Dans son adaptation, Francis Ford Coppola tente de se rapprocher au plus près du Dracula du roman de Bran stoker. Il présente également le personnage Vlad Ţepeş. Il fait également des clins d’œil à Nosferatu (images fortement dominé par une couleur, utilisation du terme de Nosferatu). Il renoue ainsi avec les origine du mythe du vampire de cinéma. Il est également temps pour nous de terminer notre cycle sur les vampires et la science et de revenir aux origines (tant du mythe qu’à notre premier article de la série). Nous avons ainsi ce que la médecine et la psychologie avaient à dire sur ce mythe. Ces deux sciences se sont plus intéressé au mythe récent du vampire tel qu’il est représenté dans les romans et les films. Mais il y a une science qui commence à s’intéresser au mythe du vampire dans ses versions plus ancienne. Il s’agit de l’archéologie.

Nosferatu le vampire, chez le psy

Cet article est le 6 de 15 dans la série Les vampires (et autres monstres) à la lumière de la Science

Adaptation non officielle du roman de Dracula de Bram Stocker, Nosferatu le vampire est la plus ancienne mise en image du livre qui existe encore (un film hongrois ayant eu les droits d’adaptation a disparu). Sans les droits d’adaptation, le film diverge par moment (et en particuliers pour la fin) du livre. C’est donc une des premières apparitions du mythe du vampire au cinéma. Bref, dans ma série sur les vampires, il était indispensable que je vous parle de ce film. Il est aussi temps de passer aux maladies mentales (autres que des infections). En effet les psychiatres se sont aussi penchés sur le vampirisme.

Les Autres : quand le soleil tue

Cet article est le 5 de 15 dans la série Les vampires (et autres monstres) à la lumière de la Science

Les Autres nous plonge dans une ambiance sombre faite de pénombres propice à la peur. Cette pénombre est liée à la maladie qui touche les deux enfants de la maison. En effet ces derniers ne peuvent supporter la lumière du soleil sous peine de mourir dans d’atroces souffrances. Si la maladie dont ils souffrent est imaginaire, elle est inspirée d’une maladie bien réelle, la Xeroderma pigmentosum qui empêche les personnes atteinte de sortir au soleil sans protection au risque d’avoir de graves lésions aux conséquences mortelles. Ce côté fatal de l’exposition au soleil n’est pas sans rappeler les vampires qui brûlent à la lumière du soleil.

The Strain : Vampires tuberculeux

Cet article est le 4 de 15 dans la série Les vampires (et autres monstres) à la lumière de la Science

Maitre de l’horreur, Guillermo del Toro s’est attaqué au mythe du vampire à travers de sa trilogie de livre La lignée qu’il a adapté lui-même en série pour la chaine américaine FX (visible en France sur la chaine Canal+ série). Comme Stoker, il a voulu écrire un roman horrifique dans son temps et réaliste. On suit ainsi un docteur du CDC qui commence par enquêter sur une maladie étrange qui a décimé presqu’un avion entier. Bref rien de tel pour continuer notre série sur le vampirisme et la science. Et cette fois-ci on s’intéressera à la tuberculose.

Underworld évolution : les vampires et les loups-garous ont la rage

Cet article est le 3 de 15 dans la série Les vampires (et autres monstres) à la lumière de la Science

Comme tout dernier vendredi du mois, l’article de la semaine est sur les mythes et cherche dans la science des explications logiques à ces croyances. Pour cela je vais vous parler de la saga Underworld et plus précisément de 2eme Underworld évolution. Cette saga de film d’actions présente la guerre entre des vampires et des loups-garous à notre insu. Dans le deuxième volet de cette quadrilogie, l’héroïne explique l’origine de ces deux « espèces » : deux frères auraient été mordus l’un par une chauve-souris et l’autre par un loup à la suite de quoi ils se transformèrent, le premier en vampire et le second en loup-garou.

Entretiens avec un vampire : Oh Louis, tu as une maladie sanguine

Cet article est le 2 de 15 dans la série Les vampires (et autres monstres) à la lumière de la Science

Aujourd’hui nous commençons l’exploration des maladies pouvant expliquer le mythe des vampires (parce qu’il n’y en pas qu’une). Pour cela je vais me pencher sur un film de vampires marquant des années 1990, Entretien avec un vampire. Si le casting masculin peut expliquer l’engouement autour de ce film : Brad Pitt, Tom Cruise et Antonio Banderas… Il faut également reconnaitre que l’histoire d’Anne Rice est plutôt bonne. Personnellement, je ne me lasserais pas des jérémiades de Louis -contrairement à d’autre (Lestat). Bref un film de vampire important qui est plus psychologique que d’horreur pur (il est quand même interdit aux moins de 12 ans avec raison car certaines scènes sont choquantes).