Currently browsing category

Sciences humaines et sociales

[Storify] Premier contact, linguistique et cinéma

Lorsque de mystérieux vaisseaux venus du fond de l’espace surgissent un peu partout sur Terre, une équipe d’experts est rassemblée sous la direction de la linguiste Louise Banks afin de tenter de comprendre leurs intentions. Face à l’énigme que constituent leur présence et leurs messages mystérieux, les réactions dans le monde sont extrêmes et l’humanité se retrouve bientôt au bord d’une guerre absolue. Louise Banks et son équipe n’ont que très peu de temps pour trouver des réponses. Pour les obtenir, la jeune femme va prendre un risque qui pourrait non seulement lui coûter la vie, mais détruire le genre humain…

Les figures de l’ombre et la place des femmes en science

Les figures de l’ombre présente trois scientifiques noires de la NASA peu connues malgré leurs apports importants à la conquête spatiale. Il a fallu le travail d’historien.ne.s pour déterrer leur travail puisque une importante de celui-ci n’était pas signée de leur nom. Ce travail a mis en avant la participation de nombreuses femmes blanches et noires aux travaux de la NACA qui deviendra la NASA. Après avoir fait le point sur la place des femmes dans l’histoire des sciences, il est temps de voir ce qu’il en ait aujourd’hui et de ce qu’en dit la sociologie des sciences.

Agora : rapide historique des femmes en science

Cet article est le 7 de 8 dans la série La vie des scientifiques sur (grand) écran

Agora a pour personnage principal Hypatie d’Alexandrie, l’une des premières mathématiciennes du monde. Elle se consacre totalement à la recherche, à l’enseignement et à la compréhension du monde. Sa vie est bousculé par l’arrivé d’une nouvelle religion, le christianisme. Hypatie observe les hommes se déchirer autour de leurs croyances, mettant un terme à l’équilibre entre les différentes communautés de la ville. En mettant en avant Hypatie, le film Agora nous rappelle que de tout temps, il y a eu des femmes scientifiques. L’accès des femmes à l’éducation et à la science a beaucoup varié selon les époques. Cet accès était grandement corrélé à la vision de la place de la femme dans la société.

Bhool Bhulaiyaa et les troubles dissociatifs (de l’identité)

Cet article est le 14 de 15 dans la série Les vampires (et autres monstres) à la lumière de la Science

Le trouble dissociatif de l’identité (anciennement trouble de la personnalité multiple) est un ressort récurant dans la fiction, en particulier d’horreur. Par exemple, il est associé à L’Étrange Cas du docteur Jekyll et de M. Hyde de Robert Louis Stevenson. Il est actuellement au cœur du film Split de M. Night Shyamalan. Dans Bhool Bhulaiyaa, il permet d’expliquer des attaques d’un supposé fantôme. Mais au-delà de cette vision fantasmée et caricaturale, qu’en est-il vraiment ?

Shaun of the Dead: zombies et parasites

Cet article est le 12 de 15 dans la série Les vampires (et autres monstres) à la lumière de la Science

Shaun of the Dead est le premier film de la trilogie Cornetto d’Edgar Wright. C’est un film de zombie mi-parodique mi-hommage à ce genre. On suit Shaun, un jeune homme qui cherche à concilier son ami Ed, sa petite amie et sa mère sans arriver à grandir. Son quotidien sera troublé par l’arrivée d’une apocalypse zombie. Il décide alors de sauver ses amis en allant dans son pub favoris. On retrouve souvent l’idée dans les films de zombies (dont Shaun of the Dead) que les zombies sont atteints par une infection quelconque et la propage en “mordant” les humains sains. Tiens, ça ne vous rappelle pas la rage ? Mais au-delà, existe-t-il de véritable zombies?

Les huit salopards et les six degrés de séparation

Le dernier film de Tarantino est sorti en début d’année sur les écrans. Proposant un huis-clos de personnes se retrouvant bloqué dans une maison au milieu d’un blizzard. Un chasseur de prime transporte une femme qui doit être jugée et pendue. Il suspecte que des complices vont tout faire pour la libérer. En quelques heures, le vrai visage de chacun va être dévoilé par les uns et les autres. Et oui sans le savoir au départ, tous se sont déjà croisés ou ont entendus parler des autres. On dit souvent que nous sommes tous contacté les uns aux autres par au maximum six personnes. N’avez-vous jamais découvert au détour d’une discussion une connaissance commune avec une personne qui vous venez de rencontrer ? Mais qu’en dit la science ? Cette croyance est-elle réaliste ?