Currently browsing category

Psychologie

Bhool Bhulaiyaa et les troubles dissociatifs (de l’identité)

Cet article est le 14 de 15 dans la série Les vampires (et autres monstres) à la lumière de la Science

Le trouble dissociatif de l’identité (anciennement trouble de la personnalité multiple) est un ressort récurant dans la fiction, en particulier d’horreur. Par exemple, il est associé à L’Étrange Cas du docteur Jekyll et de M. Hyde de Robert Louis Stevenson. Il est actuellement au cœur du film Split de M. Night Shyamalan. Dans Bhool Bhulaiyaa, il permet d’expliquer des attaques d’un supposé fantôme. Mais au-delà de cette vision fantasmée et caricaturale, qu’en est-il vraiment ?

The experiment ou comment transformer quelqu’un en tortionnaire (2/2)

Cet article est le 10 de 15 dans la série Les vampires (et autres monstres) à la lumière de la Science

The experiment est le remake américain du film allemand Das Experiment (L’expérience). Dans le film, on suit un jeune homme pacifiste militant qui, pour gagner de l’argent, participe à une expérience rémunérée. Il rencontre les autres participants et fait connaissance avec certains. L’expérience recrée un pénitencier avec certains qui jouent les prisonniers et d’autres les gardiens. L’expérience doit durer quinze jours… Le film repose sur une célèbre expérience de psychologie sociale réalisé par Philip Zimbardo en 1971 à l’Université de Stanford sur les effets de la situation carcérale. Cette expérience est restée célèbre sous le nom de l’expérience de Stanford.

La liste de Schindler ou comment transformer quelqu’un en tortionnaire (1/2)

Cet article est le 9 de 15 dans la série Les vampires (et autres monstres) à la lumière de la Science

En cette année 2015, nous célébrons le centenaire du génocide arménien et la fin de la seconde guerre mondiale avec en particuliers la libération des camps de concentrations et d’extermination. Ces deux événements ont démontré les atrocités dont les humains sont capables. Si les actes commis sont condamnées par la majorité des gens, il est intéressant de se souvenir qu’ils ont été commis par des personnes ordinaires ne semblant pas présenter de tendance au sadisme. La philosophe Hannah Arendt a proposé le concept de banalité du mal, où dans un système où les pires horreurs sont acceptés et encouragés, il est très facile de ne plus se rendre compte de ce que l’on fait. A travers deux films et deux expériences comportementales, nous allons explorer cette facette de l’être humain.