Currently browsing

Les sciences vues par les écrans, Page 2

Quelle vision le cinéma et les séries TV nous donnent-ils à voir des sciences, de la recherche et chercheurs.
Cette série reprend des articles initialement postés sur le site de l’Agence Science Presse.

Montrer le travail d’équipe en recherche dans les séries

Cet article est le 7 de 12 dans la série Les sciences vues par les écrans

La collaboration et la concurrence entre équipes de recherche est une réalité du monde de la recherche. Ce sont des moteurs important pour amener de nouvelle découverte. Le partage des connaissances permet d’avoir de nouvelle idée et l’envie d’être le premier à faire une percée majeure entraine parfois des actions peu morales (plagiat, fraude…). Mais qu’en est-il dans les fictions audiovisuelles ?

L’échec dans la recherche sur les écrans

Cet article est le 8 de 12 dans la série Les sciences vues par les écrans

Ces derniers jours, le mot-clé #fieldworkfail regroupe les anecdotes de chercheurs du monde entier sur les “dangers” de la recherche sur le terrain. Avant cela, c’est la mode des conférences sur ses propres échecs et ce qu’ils ont permis d’apprendre qui revenait sur les échecs des scientifiques (et des autres). Or les scientifiques des fictions audiovisuelles ne semblent jamais avoir de soucis dans leur travail, leur expériences marchent toujours du premier coup, les experts trouvent toujours de quoi analyser…

Habiller un scientifique de fiction

Cet article est le 9 de 12 dans la série Les sciences vues par les écrans

A la fin de l’été, Marc Robinson Rechavi a publié un article de blog sur la façon dont sont habillés les scientifiques en conférence et la différence entre réalité et séries TV. Si j’étais globalement d’accord avec l’article, j’ai voulu élargir la question est savoir comment sont habillés les scientifiques dans les films et les séries TV.

Le choix vestimentaire dans une fiction audiovisuelle n’est jamais anodin et participe à la caractérisation des personnages. En un coup d’œil, le spectateur doit comprendre à qu’il a à faire d’autant plus pour un personnage secondaire voire encore moindre. Il n’est donc pas forcement pertinent d’uniquement rechercher une représentation réaliste du monde de la recherche. Pour les personnages plus importants, le choix vestimentaire en apprend également beaucoup sur son état d’esprit et peut montrer facilement un changement important.

Les biopics une occasion ratée de montrer la science et de la vulgarisation

Cet article est le 10 de 12 dans la série Les sciences vues par les écrans

Le biopic (film biographique) semble un bon moyen de vulgariser des découvertes importantes de la science et de montrer comment travaille les scientifiques. Néanmoins en y regardant de plus près, ce sont toujours la même image de la science qui nous est montrée. Présentant la vie d’un scientifique (ou au moins un morceau de celle-ci), le biopic présente des découvertes majeures de l’histoire des sciences. Le spectateur est amené à voir le scientifique faire sa découverte et la dévoilée au monde. La recherche scientifique passe par de nombreuses étapes et est assez longue. Il n’y a que rarement de grand moment Eureka sans un long travail en amont qui a permis la réflexion du scientifique d’aboutir.

Des femmes scientifiques dans les séries historiques

Cet article est le 11 de 12 dans la série Les sciences vues par les écrans

Depuis un an, un certain nombre de séries présentent des femmes scientifiques historiques. Si pour l’instant ce mouvement est limité, il démontre d’un intérêt grandissant pour ses femmes et une reconnaissance de leur apport à la science. Néanmoins, il ne s’agit que de femmes déjà très connue du grand public, espérons que cela ouvre la voie à d’autres plus méconnues.

Représentations et stéréotypes de genre en informatique

Cet article est le 12 de 12 dans la série Les sciences vues par les écrans

Alors que les femmes deviennent de plus en plus nombreuses dans les métiers dit STEM (Science, Technologie, Ingénierie, Médecine), l’informatique reste très masculine. Pire la proportion d’informaticiennes par rapport au nombre d’informaticiens à drastiquement depuis la fin des années 70. Une des principales raison de changement est liée à nos représentations de l’informatique et de celleux qui la font.