Phénomène littéraire et cinématographique, Harry Potter se prête bien à un (re)visionnage hivernal et à des spéculations sur les bases génétiques de la magie.