Contact

X-Men Days of future past et Mystique la mutante ultime

Alors que X-Men Apocalypse vient de sortir sur nos écrans, penchons-nous sur le volet précédant de la saga X-Men Days of future past. Ce film permet de relier la première trilogie X-men et X-men First Class. Il met en scène un voyage dans le temps pour empêcher la création de robots tueurs de mutants. On apprend que l’efficacité de ces robots provient de leur capacité à mimer les pouvoirs des différents mutants qu’ils rencontrent. Cette technologie a été mise au point après l’étude de la mutation de Mystique et de son pouvoir de mimétisme. Mais quel est le pouvoir exacte de Mystique et comment peut-elle, biologiquement, changé d’apparence à volonté ?

L'étude du sang de Mystique Copyright 20th Century Fox
L’étude du sang de Mystique Copyright 20th Century Fox

Tout d’abord, il faut bien définir le pouvoir exact de Mystique. Elle peut se transformer en n’importe quel humain, peu importe son âge, son sexe ou son origine ethnique. Cette transformation se fait au niveau cellulaire. Elle peut également se camoufler en modifiant l’apparence et la texture de sa peau. Leah Ashley part de l’hypothèse que les pouvoirs de Mystique proviennent de gènes additionnels et d’une possibilité à modifier l’expression de ses gènes. Cette hypothèse se base sur son apparence sans utilisé ses pouvoir, elle a alors une peau bleue et des yeux jaunes ce qui n’existe pas chez l’humain. De plus, elle semble posséder un pouvoir de guérison rapide (comme Wolverine) en contrôlant les mécanismes de réparation de l’ADN et la prolifération cellulaire mais elle ne peut pas modifier son génome et son sexe génétique.

Comme chez de nombreux mammifères, la couleur chez l’être humain est dû aux pigments appelés mélanines. Plus les pigments sont concentrés, plus la couleur est sombre. Les mélanines ont pour rôle de protéger des radiations UV en absorbant la lumière. C’est l’augmentation de ces pigments qui sont à l’origine du bronzage. Les mélanines sont produites par des cellules spécialisées appelées mélanocytes dans de petites vésicules (ou organites) appelées mélanosomes. Elles ne restent pas dans les mélanocytes et migrent dans les cellules vers les cellules de la peau, des cheveux et dans les yeux pour colorer ceux-ci. Elles migrent également vers d’autres organes mais leurs rôles n’est pas très bien connu (et ne nous intéresse pas dans le cas présent).

Les différences de couleurs de peau observés dans les populations humaines proviennent à des mélanines différentes donnant une structure différente aux mélanosomes. Ces différences sont dû à la présence de différentes molécules à la surface des mélanosomes. Pour modifier sa couleur de peau, Mystique doit donc les modifier. Ces protéines sont codées par différents gènes dont certains ont un rôle dans la couleur des yeux et/ou dans celle des cheveux. Pour obtenir un résultat avec le moins de mutations possible, 5 gènes doivent être les premiers à être muté. Ainsi les gènes MATP et TYR contrôlent la couleur de la peau et des yeux. Le gène MC1R contrôle la couleur des cheveux et de la peau. Et les gènes IFR4 et SLC24A4 contrôlent les trois couleurs. De simples mutations sur ces gènes peuvent donc modifier fortement la pigmentation et donc la couleur de la peau, des yeux et des cheveux.

Néanmoins ces modifications ne sont pas rapide et nécessite d’attendre la régénération cellulaire. Chez un humain, la régénération des mélanocytes de la peau et de l’iris se fait une dizaine d’année tandis que ceux des cheveux sont renouvelés en 3 à 5 ans. Or Mystique change beaucoup plus rapidement d’aspect. Pour cela, elle devra également muté les gènes liés à la sénescence (dégénération et mort) et la prolifération cellulaire. De cette façon, les anciens mélanocytes de Mystique sont détruits et de nouveaux les remplacent rapidement. Ce type de mutation lui permet également de limiter son vieillissement et peut rapidement guérir de blessures en augmentant la vitesse de cicatrisation.

Les cellules de Mystique qui change de couleur Copyright 20th Century Fox
Les cellules de Mystique qui change de couleur Copyright 20th Century Fox

La capacité de Mystique à se camoufler en modifiant l’aspect de sa peau est similaire à celle de certains céphalopodes dont les Sepiida. Ces animaux peuvent rapidement changer de couleurs pour se fondre à leur environnement. Ces changement sont plus rapides que ceux observés chez les caméléons. Ils sont dû à des chromatophores qui sont proches des mélanocytes humains mais renfermant des pigments avec un plus large spectre de couleurs. Certains renferment même des nanocristaux qui reflètent la lumière pour créer de la brillance.

Mystique peut avoir ces propriétés de camouflage en possédant les gènes (ou au moins similaire) des céphalopodes en plus dans son génome. D’ailleurs certains de ces gènes sont des gènes proches de gènes présents dans le génome humain. L’un, le PAX7 est présent chez l’humain est joue un rôle dans la formation des tissus cellulaire, tandis que son homologue PAX7A est la version présente chez les médakas est contrôle la formation des chromatophores. Il est alors possible que Mystique mute la version humaine de ces gènes pour obtenir sa capacité de camouflage. Mais cela suppose d’importantes mutations.

Les proportions du corps sont influencés par des facteurs génétiques et environnementaux. La modification de poids ne peut pas être obtenue par des mutations génétiques et le renouvellement cellulaire. En effet la prise (ou la perte) de poids ne peut que se faire par un échange de matière. De ce fait, un changement rapide de masse ne peut s’expliquer par le fait que Mystique ait un autre pouvoir mystérieux. Néanmoins, elle pourrait favoriser une prise ou une perte de poids en mutants les gènes liés à l’obésité. Mais ces changement de masse ne serait de toute façon assez lente.

La taille est liée au moins à 180 gènes. Si pour grandir, elle peut surexprimer le gène GPR101 responsable alors du gigantisme. Mystique grandirait en moyenne de 15 cm par an. Elle pourrait encore augmenter sa croissance avec des mutation pour produire de l’hormone de croissance en grande quantité. Mais cette solution augmentent les risques d’ostéoporose et de sarcopénie lié à une diminution de la densité des os et des muscles. Ces risques pour la santé de Mystique sont trop grand pour penser que ces mutations sont utilisés couramment. De même, ils n’expliquent pas la diminution de la taille de Mystique.

Enfin pour paraitre plus âgée, Mystique pourrait faire muter les gènes liés aux syndromes progéroïdes qui provoque un vieillissement prématuré. Mais ces syndromes sont souvent liés à de la photosensibilité, des risques de cancers accrus et des dysfonctionnements des organes internes. Encore une fois, cette solution semble trop risquée pour être utiliser régulièrement. De façon général, toutes les mutations qui ont été discuter dans cet article ne produisent pas un résultat instantané au contraire à ce qui est visible dans les films (et les comics). Pour que le changement d’apparence rapide nécessite de pouvoir accélérer la prolifération cellulaire et diminuer les mécanismes de réparation de l’ADN. Cela aurait pour effet, d’augmenter les risques de cancer, heureusement Mystique a le pouvoir de guérir rapidement.

Avant de revenir au film, il ne faut pas oublier que l’article présent est un exercice de style pour expliquer les pouvoirs de Mystique aux vues des connaissances actuelles mais le personnage est un personnage de fiction doté de pouvoirs imaginaires.

Aimant la franchise X-Men et les voyage dans le temps, je suis forcément attirer par ce type de récit. Le film souffre néanmoins d’être dans une saga et fait donc l’impasse de présenter ses personnages tant principaux que nouveaux. Cela rend le film peut compréhensible à un.e spectateur.trice n’ayant pas déjà vu un des films de la saga. Il rend alors peut évident les motivations des différents personnages. Le pouvoir de voyage dans le temps revient alors à une mutante que nous connaissant déjà mais le rend encore plus étrange puisqu’il est éloigné du pouvoir que nous lui connaissons déjà. De même, il regorge de clin d’œil aux films précédants. Enfin si le voyage dans le temps est bien maîtrisé à l’intérieur du film qui respecte sa logique, le film fait le pont entre la première trilogie X-Men et X-Men le commencement mais de façon complexe et non-évidente et laisse place à de nombreuses hypothèses.

Pas tout compris ? Tu as des remarques ? Une erreur s’est glissée dans le texte ? N’hésite pas à laisser un commentaire, j’y répondrais avec plaisir.

Article d’origine :

Ashley, L. (2016). Mystique: The Ultimate Mutant. Journal of Interdisciplinary Science Topics. Retrieved from https://physics.le.ac.uk/jist/index.php/JIST/article/view/152

 

Note perso


La note des lecteurs :
Pas encore de notation

 

X-Men : Days of Future Past, 2014
Réalisé par Bryan Singer
Avec Hugh Jackman, James McAvoy, Michael Fassbender…
Nationalité Américiane et Britanique
Durée 2h12
La bande annonce en VOSTF

La fiche Allociné X-Men: Days of Future Past

Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.