3 août 2010 Ln Arnal 4Comment
Temps de lecture estimé : 2 minutes

La semaine dernière, je suis allée voir Inception le dernier film de Christopher Nolan. Ce film est stupéfiant. Mis à part les formidables effets spéciaux, le scénario est très alambiqué comme je les aime. Pour ceux qui n’ont pas encore vu le film, je ne vais pas dévoiler trop l’intrigue. L’histoire est celle de Cobb un homme qui entre dans le rêve d’autres personnes pour y rechercher leurs plus grands secrets. Un riche industriel lui demande de faire le processus inverse à savoir implanter une idée dans la tête d’un rêveur.

Où est la réalité?
Où est la réalité?

Il est donc inévitable que je vous parle des rêves. Notre sommeil est divisé en plusieurs cycles composés de phases diverses. Les neurologues comptent 4 phases. Les deux premières sont la somnolence et le sommeil légers. Durant ces phases, essentiellement présente au début de la nuit, la personne est encore sensible aux stimuli extérieurs. Mais durant les cycles suivants la personne est coupée du monde dans un état de paralysie avec la phase de sommeil profond et la phase de sommeil paradoxale. C’est durant cette dernière que nous rêvons toutes les nuits (même si on ne s’en souvient pas).

Depuis la nuit des temps, les hommes cherchent à expliquer le rôle et le sens de nos rêves. Au départ, on pense qu’ils sont les messages des dieux ou des visions de l’avenir. Puis S. Freud, père de la psychanalyse, pense qu’ils sont l’expression de notre inconscient et décrit tout une symbolique pour les interpréter. Depuis la neuropsychologie cherche à comprendre pourquoi nous rêvons, si les rêves ont un sens… Bien que les chercheurs aient plusieurs hypothèses sur la fonction des rêves (mémorisation, résolution de problème, oublis des détails…) aucune n’est confirmée comme principale. Néanmoins on rêve depuis très longtemps puisque les mammifères et les oiseaux ont un sommeil paradoxal.

La question centrale de Inception est de savoir si on rêve ou pas. Or il arrive que l’on sache que l’on rêve. C’est ce qu’on appelle des rêves lucides. Le rêveur peut alors agir sur son rêve. Ainsi dans le film, les extracteurs savent qu’ils se trouvent dans des rêves et agissent sur celui-ci que ce soit le leur ou celui d’une autre personne mais seul le rêveur construit le lieu du rêve (enfin si j’ai bien compris). Mais parfois il n’est pas si simple de savoir si on est éveillé ou pas.

Bien sûr je ne suis pas la seule à parler de ce film. Il existe une multitude de posts autour de la science présente dans le film. Mon préféré est en anglais et présente ce qui est scientifiquement et actuellement possible dans le film. Pour ma part, je trouve la narration très bien faite et laissant la place à de nombreuses de interprétation, les effets spéciaux magnifiques. Qu’avez-vous pensé de ce film? Avez-vous conscience de rêver?… Laisser donc un commentaire.

Logarithme népérien

Inception, 2010
Réalisé par Christopher Nolan
Avec Leonardo DiCaprio, Marion Cotillard, Ellen Page
Long-métrage américain, britannique.
Genre : Science fiction, Thriller
Durée : 02h28min

Note personnelle :


[display_rating_form]
La note des lecteurs :
[display_rating_result]

4 thoughts on “Inception : Le rêve, ce mystère

  1. Ping : Bonne Année

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Si vous déposez un commentaire sur notre site, il vous sera proposé d’enregistrer votre nom, adresse de messagerie et site web dans des cookies. C’est uniquement pour votre confort afin de ne pas avoir à saisir ces informations si vous déposez un autre commentaire plus tard. Ces cookies expirent au bout d’un an.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.