28 mars 2014 Ln Arnal 0Comment
Temps de lecture estimé : 2 minutes

Cet article est une conclusion au mois de mars qui a mis en avant les femmes en science. Il fait donc échos à mon article du début du mois.

Comme j’en parlais dans celui-ci de la remise des prix L’oréal-UNISCO Pour les femmes et la science a eut lieu le 19 mars au soir dans le Grand Amphithéâtre de la Sorbonne. En plus des 5 lauréates, la fondation L’Oréal et l’UNISCO a remis 15 bourses à de jeunes chercheuses. Les boursières sont réparties en 5 zones géographiques.

Les quinze boursières récompensées par L'Oréal-UNISCO © L'Oréal-UNESCO For Women in Science 2014
Les quinze boursières récompensées par L’Oréal-UNISCO © L’Oréal-UNESCO For Women in Science 2014

Pour la région Europe et Amérique du Nord :

  • Katalin CZONDOR (Hongrie), Neurobiologie, Institut Interdisciplinaire pour les Neurosciences, Bordeaux, France
  • Selena GIMENEZ IBANEZ (Espagne), Génétique, Ecole des Sciences de la vie, Université de Warwick, United Kingdom
  • Ahu Arslan YILDIZ (Turquie), Neuroscience et Génétique, Division d’Ingénierie Biomédicale, Harvard Medical School, Massachusetts, Etats-Unis

Pour les Etats Arabes :

  • Alia SHATANAWI (Jordanie) : Pharmacologie, Département de Pharmacologie et de Toxicologie, Georgia Regents University, Georgie, Etats-Unis
  • Adila ELOBEID (Soudan) : Médecine, Institut d’Immunologie, de Génétique et de Pathologie, Université d’Uppsala, Suède
  • Farah OUECHTATI (Tunisie) : Biologie, Institut de la vision, Paris, France

Pour la zone Amérique du Sud & Caraïbes :

  • Tania POZZO (Bolivie) : Biotechnologie, Département de Botanique, UC Davis University of California, Etats-Unis
  • Francisca BARAKE (Chili) : Biologie, Centre d’Etudes des Maladies Auto-Immunes et des Troubles Musculo-Squelettiques, Institut Feinstein de Recherche Médicale, Manhasset, New York, Etats-Unis
  • Sandra LOPES VERGES (Panama) : Biologie, Institut des Infections et de l’Immunité Humaines, Laboratoire National de Galveston, Texas, Etats-Unis

Pour la région Asie / Pacifique :

  • Mio OZAWA (Japon) : Médicine, University College London, London, United Kingdom
  • Gul SHAHNAZ (Pakistan) : Pharmacie, Harvard-MIT Division of Health Sciences and Technology, Massachusetts, USA
  • Jingme LI (Singapour) : Médicine, Karolinska Institute, Stockholm, Sweden

Et la région Afrique

  • Bhama RAMKHELAWON (Maurice) : Biologie, New York University Medical Center, New York, USA
  • Aramide OSHINGBOYE (Nigeria) : Biotechnologie, University of Reading, United Kingdom
  • Emma GRAY (Afrique du Sud) : Biodiversité, Macquarie University, Sydney, Australia

Vous pouvez retrouver l’intégralité de la soirée ici et , en particuliers les discours marquant.

Cette soirée a permis de mettre en lumière le manque de femmes en science. En dehors des retomber médiatique, on peut signaler une discussion sur Echoscience Grenoble sur pourquoi il y a si peut de femmes en science et en plus qui font de la recherche.

En parallèle l’Agence Science Presse a mis les pleins feux sur cette thématique. J’y ai participé en rédigeant un article sur les femmes scientifiques dans les séries TV. Vous pouvez également le retrouver sur ce blog dans la nouvelle série les sciences vues par les écrans. Cette dernière reprendra mes articles publiés sur l’Agence Science Presse et s’intéressera à la représentation de la science et de ceux qui la font sur les écrans (petits et grands).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Si vous déposez un commentaire sur notre site, il vous sera proposé d’enregistrer votre nom, adresse de messagerie et site web dans des cookies. C’est uniquement pour votre confort afin de ne pas avoir à saisir ces informations si vous déposez un autre commentaire plus tard. Ces cookies expirent au bout d’un an.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.