22 novembre 2009 Ln Arnal 2Comment
Temps de lecture estimé : 3 minutes

Cette semaine est sortie le deuxième film de quadrilogie Twilight. Étant une grande fan, je suis bien sûr déjà été le voir. Mais je ne vais pas vous parlez de cet opus mais du premier Fascination. D’accord, c’est un film gentillet pour adolescente, mais je suis restée très jeune dans ma tête. Ce film met en scène une histoire d’amour entre une jeune fille un peu godiche et un beau vampire. Nous nous intéresserons à ce jeune vampire (et non, je ne vous parlerais pas des origines du mythe des vampires mais ça viendra). Ce jeune mort était en train de mourir de la grippe espagnole en 1918 quand il a été transformé (voir le très court extrait ci-dessous).

La grippe espagnole est de nouveau à la une de l’actualité puisque son virus est de type A/H1N1. Et non il ne s’est pas échapper du laboratoire où il a été recréé en 2005. On ne sait pas trop l’origine du virus actuel à part que c’est une recombinaison de virus aviaire (chez les oiseaux), porcin et humain. Il se propage maintenant d’humain à humain comme la grippe saisonnière et est virulente mais ne paniquons pas et regardons ce qui c’est passé avec la grippe espagnol en 1918.

La grippe espagnole a fait entre 30 millions (Institut Pasteur) et 100 millions (estimation récente) entre 1918 et 1919. C’est la pandémie la plus meurtrière dans un si court laps de temps (devant la peste noire). Elle serait également due à un virus de grippe aviaire (touchant les oiseaux) qui aurait muté pour infecter les humains durant l’hiver 1917-1918. Elle était fortement transmissible et peu mortelle (0,15% essentiellement des personnes affaiblis comme toutes les grippes). Mais vers la mi-septembre 1918, le virus remute dans le Nord-est américain. Cette nouvelle version était toujours aussi contagieuse mais nettement plus mortelle (5% des malades). Dans ces cas, après un ou deux jours de symptômes bénins, l’état du malade empirait rapidement: l’atteinte pulmonaire devenait alors évidente. Le malade, prostré, se plaignait de douleurs dans la poitrine, son visage devenait violacé, une mousse sanguinolente s’échappait de ses lèvres. En quelques heures, plus de la moitié de ces cas se terminèrent par la mort (ces symptômes me rappelle quelque chose.. ah oui la transformation vampirique dans la saga Twilight). Ce virus sévit en deux vagues l’une de mi-septembre à décembre 1918 et l’autre de février à mai 1919.

Il est à noter, et c’est une spécificité de cette grippe, la courbe de mortalité est anormalement haute pour la tranche d’âge de 20 a 40 ans, qui représenta 50 % des décès, avec un pic anormal de la mortalité vers 30 ans. Cette tranche d’âge étant habituellement et clairement la moins touchée. Et c’est peu ou prou l’âge d’Edward Cullen lors de sa transformation.

Alors faut-il redouter une nouvelle pandémie? S’il faut rester prudent, les choses ont changé depuis 1918. Tout d’abord, la médecine sait reconnaître plus rapidement les différentes souches de grippes et l’OMS recense la propagation du virus H1N1. Avec les nouveaux systèmes de communication, la communauté médicale du monde entier est au courant des risques, des évolutions… De plus, l’accès au médicament est plus facile en particulier aux antiviraux dont certains sont très efficace contre le H1N1. Une bonne hygiène et des masques limitent aussi la propagation comme se laver les mains avec de l’eau et du savon. Mais tout comme pour la grippe espagnole, le virus actuel continu à évoluer et pourrait devenir moins virulent ou au contraire résistant aux antiviraux… Bref on ne sait pas de quoi demain sera fait mais y a pas encore de quoi paniquer.

Bon sur ce, je m’en vais revoir tous mes films de vampire (parce que c’est trop beau un vampire) en attendant la sortie DVD de Tentation en mars prochain. Je reviendrai sur le cas des vampires et autres êtres de légendes dans de prochains articles.

Logarithme népérien

Twilight- Chapitre 1: fascination (Twilight), 2008.
Réalisé par Catherine Hardwicke
Avec Kristen Stewart, Robert Pattinson, Billy Burke
Film américain
Durée 2h 10min.

Note personelle :

cool
cool

Et comme d’habitude la bande annonce en vost sous-titré

2 thoughts on “Vampire grippé

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Si vous déposez un commentaire sur notre site, il vous sera proposé d’enregistrer votre nom, adresse de messagerie et site web dans des cookies. C’est uniquement pour votre confort afin de ne pas avoir à saisir ces informations si vous déposez un autre commentaire plus tard. Ces cookies expirent au bout d’un an.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.