21 février 2011 Ln Arnal 1Comment
Temps de lecture estimé : 2 minutes

Cet article a été réécrit, je vous invite donc à lire la version la plus récente.

Cette page est conservé dans une optique d’archivage.

Il y a quelques jours, une femme de 61 ans accouchait de son petit-fils. Cela m’a fait penser au film japonnais Hush! Ce film met en scène un émouvant couple homosexuel qui se fait aborder par Asako, une jeune fille pas très mentalement équilibrée et qui veut un enfant avec l’un d’eux. Le film tourne alors autour de choix que chacun fait de construire sa famille. C’est un très beau film à la fois émouvant et drôle… et il faut bien le dire les femmes n’en sortent pas grandies (outre Asako, les autres rôles féminins sont… un peu particuliers). Mais le plus drôle reste le moyen que propose Asako pour concevoir l’enfant : une pipette!

Affiche du film Hush!
Voilà donc une occasion en or pour vous parler de procréation médicale assistée. La technique la plus connue est la FIV (Fécondation In Vitro) mais il en existe d’autre selon les raison qui pousse un couple à avoir recours à ces méthodes. Nous allons faire un rapide tour de ces techniques :

  • Les techniques d’ovulation programmée. La femme tente de détecter l’ovulation et donc le moment où elle est le plus féconde. Cela se passe par des tests urinaires (semblable aux tests de grossesse)
  • Les techniques d’ovulation provoquée. C’est un traitement hormonal léger et un déclenchement forcé de l’ovulation par une injection ponctuelle d’hormone. Cela permet d’obtenir une ovulation avec un plus grand nombre d’ovocyte et de savoir quand elle a lieu -puisque provoquée.
  • Les techniques d’insémination artificielle. C’est ce que choisi Asako dans le film -mais version “maison”. Dans les centres médicaux la pratiquant, le sperme est soit préparé (sperme de l’époux) soit congelé (sperme provenant d’un don).
  • Enfin les techniques de FIV en elles-même. En résumé, on prélève des ovocytes et on les met au contact du sperme. Après fécondation, les embryons sont transférés dans le ventre de la mère.

Dans le cas de traitement potentiellement stérilisant, il est possible de faire congeler des ovules ou du sperme (selon votre sexe). Ces prélèvements pourront par la suite être utilisés pour une procréation médicale assistée.
Toutes ces techniques soulèvent des questions éthiques et religieuses. J’ai personnellement mon opinion mais je ne l’exprimerais pas ici, vous laissant ainsi la liberté de réfléchir à vos propres convictions. Ce film vous permettra peut-être de pousser plus loin votre réflexion.

Logarithme népérien

Hush!, 2001
Réalisé par Ryosuke Hashiguchi
Avec Kazuya Takahashi, Seiichi Tanabe, Reiko Kataoka
Film japonais
Durée : 2h 15min

Note perso :

Ultra méga cool

Et voici la bande annonce en vostf

One thought on “Dis-moi comment on fait les bébés?

  1. Ping : Aidons le Japon

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Si vous déposez un commentaire sur notre site, il vous sera proposé d’enregistrer votre nom, adresse de messagerie et site web dans des cookies. C’est uniquement pour votre confort afin de ne pas avoir à saisir ces informations si vous déposez un autre commentaire plus tard. Ces cookies expirent au bout d’un an.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.