Contact

Les Crimes de Grindelwald, décrire Les Animaux Fantastiques

La saga des Animaux Fantastiques a comme personnage principal Norbert Dragonneau (Newt Scamander en VO). Il est magizoologiste, c’est-à-dire qu’il étudie les animaux magiques. Il se rapproche des zoologistes de notre monde sans magie. Son but premier (même s’il est constamment interrompu par les intrigues des films) est d’écrire un livre recensent tous les animaux magiques, ce qu’on appelle une faune. On pourrait penser qu’à l’heure actuelle, on connaisse relativement toutes les espèces qui peuplent notre terre et que la découverte de nouvelles espèces est anecdotique. Or il n’en est rien, on a jamais nommé et décrit autant de nouvelles espèces. C’est donc le moment de découvrir la taxonomie, la science de nommer et décrire les espèces.

Sacré Graal et le transport des noix de coco

Sacré Graal est la reprise par les Monty Python des légendes du roi Arthur et des Chevaliers de la Table Ronde. Dans ce film burlesque, une des blagues récurrentes porte sur les noix de coco et leur hypothétique transport par des hirondelles. Toute la question réside dans le fait de savoir s’il s’agit d’hirondelles d’Europe ou d’Afrique. Cela montre une des contraintes des plantes : le déplacement. En effet, les plantes ne peuvent pas se déplacer n’ayant pas de membres locomoteurs. Mais cela n’empêche pas les plantes de se déplacer que ce soit par des éléments végétatifs, le pollen ou via les graines. Dans cet article nous nous intéresserons uniquement aux graines.

[Revue de web]Orphan Black et la science

Série de SF autour du clonage, Orphan Black est souvent l’occasion de parler de science. D’ailleurs plusieurs commiquant·e·s de science ont beaucoup …

Représentations et stéréotypes de genre en informatique

Cet article est le 12 de 12 dans la série Les sciences vues par les écrans

Alors que les femmes deviennent de plus en plus nombreuses dans les métiers dit STEM (Science, Technologie, Ingénierie, Médecine), l’informatique reste très masculine. Pire la proportion d’informaticiennes par rapport au nombre d’informaticiens à drastiquement depuis la fin des années 70. Une des principales raison de changement est liée à nos représentations de l’informatique et de celleux qui la font.