Contact

Will Hunting vs Srinivasa Ramanujan

L’héros éponyme Will Hunting est un jeune homme sans formation académique qui se relève être douer pour les mathématiques. Le professeur de mathématique compare Will au mathématicien Ramanujan. Au-delà de l’anecdote, la comparaison entre Will et Ramanujan est flagrante quand on compare la vie du mathématicien indien et du héros. Tous les deux sont issus d’un milieu pauvre, sont autodidactes et sont des génies en mathématiques “découvert par hasard” par un universitaire. Mais qu’en est-il réellement de la vie de Ramanujan? Qui était ce génie plus ou moins connu des mathématiques?

Will Hunting sur le point d'être découvert ( © Miramax Films )
Will Hunting sur le point d’être découvert ( © Miramax Films )

Sa jeunesse

Srinivasa Ramanujan est né le le 22 décembre 1887 à Erode dans le Sud de l’Inde (dans l’état actuel du Tamil Nadu) mais il grandit à Kumbakonam puis déménage à Kanchipuram près de Madras (Chennai actuellement) avant de revenir à Kumbakonam. Sa famille est de la caste brahmane pauvre et orthodoxe. Après un début de scolarité un peu chaotique dû à plusieurs déménagements et changement d’école, il finit brillamment son primaire en étant le premier de son quartier en anglais, en tamoul, en géographie et en mathématiques. Il poursuit ses études secondaires et complète ses connaissances en mathématiques à côté avec le livre de trigonométrie avancée écrit par Sidney Luxton Loney. Il maîtrisait les principes décrit dans le livre dès 13 ans et reçu des récompenses académique dès 14 ans.

A 16 ans, un ami lui offre un livre de George S. Carr, intitulé A Synopsis of Elementary Results in Pure and Applied Mathematics. Ce livre comporte 5000 théorèmes sans démonstration. Ramanujan l’étudie et se familiarise avec les nombres de Bernoulli et calcule la constante d’Euler jusqu’à 15 décimales. En 1904, il finit ses études secondaires et reçoit le prix K. Ranganatha Rao pour les mathématiques. Il est introduit à l’université de Kumbakonam comme un étudiant exceptionnel mais comme il ne travail que les mathématiques, il échoue à ses examens et perd sa bourse. Il s’enfuit de chez lui pour tenter de réussir à l’université de Madras. Mais encore une fois, il échoue dans les autres matières que les mathématiques. Bien qu’extrêmement pauvre, il poursuit ses recherches en mathématiques de façon indépendante.

La reconnaissance en Inde

En 1909, il se marie et cherche un travail de commis. Il aide également les étudiants à préparer leur examen de fin d’année pour gagner un peu d’argent. Des problèmes de santé émaille l’année 1910. Craignant pour sa santé, il donne ses carnets de recherche à un ami qui doit les remettre au professeur Singaravelu Mudaliar, du Pachaiyappa’s College, ou au professeur britannique Edward B. Ross, du Christian College. Heureusement Ramanujan guérit et récupère ses cahiers. Il part alors à Viluppuram où il demande un emploi au ministère des revenus. Il rencontre V. Ramaswamy Aiyer qui vient de  fonder de la Société indienne de mathématiques. Ramanujan lui présente alors ses cahiers. Voyant le génie du jeune homme, il le renvoie avec une lettre d’introduction pour des amis mathématiciens à Madras.

Certains de ces amis, après avoir vu le travail de Ramanujan, lui donnèrent une lettre d’introduction pour le secrétaire de la société indienne de mathématique, R. Ramachandra Rao. Ce dernier émet des doutes sur le fait qu’il s’agisse bien du travail de Ramanujan.  Il demande à ce dernier de lui présenter ses travaux. Il accordera alors une aide financière. Ramanujan publiera alors des articles et des problèmes dans le journal de la société indienne de mathématique. En 1912, il trouve un travail de comptable au port de Madras. Ses capacités lui permettent de rapidement effectuer le travail qu’il lui est demandé et d’ensuite continuer ses recherches mathématiques.

Ramanujan au milieu de mathématiciens indiens (à gauche) et au milieu de mathématiciens à Cambridge (à droite) (photos dans le domaine public)
Ramanujan au milieu de mathématiciens indiens (à gauche) et au milieu de mathématiciens britaniques, toutes les deux prises à Cambridge (à droite) (photos dans le domaine public)

Et en Angleterre

Des amis proches mathématiciens essayèrent de présenter le travail de Ramanujan aux mathématiciens britanniques. Le style particulier de Ramanujan fit dire à Hill de l’University College London que les articles de Ramanujan était des énigmes à trou. Il reconnu tout de même le don de Ramanujan pour les mathématiques mais il lui manquait l’éducation suffisante pour être accepter parmi les mathématiciens. Suite à cet avis, Ramanujan écrit aux mathématiciens de l’université de Cambridge. Si plusieurs ne répondent pas, Hardy est intrigué et propose à Ramanujan de venir à Cambridge. Celui refuse de partir dans un pays étranger selon les coutumes de la caste brahmane mais souhaite continuer à correspondre avec Hardy. Il est alors accepter comme étudiant en recherche à l’université de Madras. Finalement, après quelque mois Ramanujan accepte de partir en Angleterre et embarque en mars 1914.

Hardy et Littlewood commencèrent à travailler avec Ramanujan en regardant les théorèmes qu’il avait noté dans ses carnets. Quelques uns étaient faux, certains avaient déjà été démontré et les derniers étaient inédits. En mars 1916, Ramanujan reçoit l’équivalent d’un doctorat moderne. Il est également reconnu et devient membre de différentes sociétés savantes et académiques. Mais sa santé fragile se dégrade et il rentre en Inde en 1919 et meurt à Kumbakonam en avril 1920. En 1976, les carnets (enfin plutôt des feuilles volante) de Ramanujan sont retrouvés dans des archives personnelles d’un collègue de Cambridge. Ces carnets sont publiés avec des démonstrations des formules de Ramanujan.

 

Will Hunting est une incarnation du self-made man américain. Il peut quitter sa condition d’ouvrier pauvre grâce à son intelligence. Là où le film dévie du mythe, c’est par le refus de Will a utilisé ses capacités et à saboter son future. Poussé par son ami et les universitaires, il finira par partir en réalisant qu’il doit utiliser ses capacités non pour faire plaisir aux autres (ce qu’il refuse) mais pour lui-même devenant ainsi adulte.

Will Hunting n’est pas le seul film (et série TV) à s’intéresser à l’histoire de Ramanujan. Ainsi la série Numb3rs présente une mathématicienne d’origine indienne du nom de Ramanujan, en hommage au mathématicien. Le film en langue tamoul indo-britannique Ramanujan (2014) retrace la vie du génie. Enfin un film basé sur le livre The Man Who Knew Infinity devrait sortir fin 2015 – début 2016.

Pour aller plus loin :

Sa biographie sur le site MacTutor History of Mathematics archive (en anglais)
Le comptable indien de David Leavitt
The man who knew infinity de Robert Kanigel

Note perso


La note des lecteurs :
Pas encore de notation

Will Hunting (Good Will Hunting), 1998
Réalisé par Gus Van Sant
Avec Matt Damon, Robin Williams, Ben Affleck …
Film américain
Durée : 2h 06min

La bande annonce en VO :

la fiche Allociné Will Hunting

Enregistrer

Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *