29 septembre 2015 Ln Arnal 1Comment
Cet article est le 8 e de 15 dans la série Les vampires (et autres monstres) à la lumière de la Science
Temps de lecture estimé : 4 minutes

Cet article est basé sur un article déjà publié mais il est enrichie et retravaillé pour mieux correspondre aux articles actuellement mis en ligne.

Quand on pense loup-garou, on ne pense pas au célèbre conte Le petit chaperon rouge mais dans son adaptation cinématographique, Le Chaperon Rouge, le grand méchant loup est toujours présenté comme un loup-garou. Cette modification du conte permet de donner une personnalité au loup et une explication à ses choix trop complexe pour un simple animal. Ma réécriture du conte est sympathique en reposant sur les éléments clés du conte tout en donnant une version plus complexe pour permettre de tenir l’heure et demi de film.


Ce qui est intéressant dans ce film est que le loup-garou est le père du chaperon rouge. Ce dernier cherche à transformer sa fille en loup-garou. Est-il alors possible d’hérité de la lycanthropie?
Tant qu’on est dans les spoilers, je trouve la fin est une magnifique illustration d’une résolution d’œdipe, qu’en dit-vous?

Affiche du Chaperon Rouge
Affiche du Chaperon Rouge

Tout comme certaines maladies peuvent expliquer le mythe des vampires (ou du moins sont rapprochés du mythe), il existe des maladies liés au mythe des loup-garous. Si nous avons déjà la rage (et la porphyrie), nous intéressons aujourd’hui à une maladie rare nommé en anglais “Werewolf syndrome” (ou syndrome du loup-garou). Il s’agit des hypertrichoses. Comme le nom l’indique, les malades présentent un excès de poils.

Les différents types de poils

Avant tout il est important de connaître les différents types de poils qu’il existe chez l’humain. Selon la période de notre vie et l’endroit de notre corps, il y a trois types de poil qui existe. Le premier type est le lunago. Il s’agit de poils qui apparaissent au cinquième mois de grossesse et couvre tout le corps du fœtus excepté la paume des mains et la plante des pieds. Il disparaît généralement entre la 33e et 36e semaine de grossesse mais peut-être encore présent à la naissance même à terme. Il peut réapparaître sous l”effet de trouble alimentaire.

Le lunago est remplacé par les poils velus. Il s’agit des poils pâles qu’on observe chez l’enfant et la femme adulte. Ils sont presque invisibles et recouvrent la totalité du corps, à l’exception des lèvres, de l’arrière des oreilles, de la paume des mains, de la plante des pieds, de certains zones génitales externes, du nombril et des tissus cicatrisés. Certains de ces poils se transforment à la puberté sous l’effet des androgènes

Cette transformation donne alors des poils terminaux ou définitifs secondaires. Les poils terminaux primaires sont les cheveux, les cils et les sourcils. Le poils terminaux sont pigmentés et plus épais que les autres types de poils. Ils ont également un medulla. Les poils velu des zones avec des poils terminaux sont toujours présents mais peu visible sous les poils terminaux.

Hypertrichose

L’hypertrichose est un symptôme qui peut se présenter sous différentes formes, congénitale (présent dès la naissance) ou acquise, selon le type de poils présents (des lunago aux terminaux) et la localisation (généralisé ou non). Les différentes forment peuvent évoluer de façon différentes selon les causes. Les origines des hypertrichoses sont variés, pour les formes congénitales, les origines sont le plus souvent génétiques tandis que les formes acquises peuvent être induites par des cancers, des substances ou des troubles alimentaires. Pour les origines génétiques, plusieurs mutations ont été découvertes. Ces mutations affectent différents gènes sur différents chromosomes. Ce qui démontre la régulation fine de notre production de poils et de cheveux.

Plus la zone touché est importante et plus les poils sont sombre, plus les cas sont spectaculaire. Les cas les plus spectaculaire sont les hypertrichoses lanuginosa (corps recouvert de poils lunago) et les hypertrichoses généralisé (corps entièrement recouvert de poils terminaux). Ces cas sont très rare et une centaine de cas ont été décris étudiés. Le cas le plus célèbre est le noble Petrus Gonsalvus et de sa fille Tognina Gonsalvus. La vie de Petrus Gonsalvus serait à l’origine de la version moderne de la légende de la Belle et la Bête selon certains. Tous les deux ont été qualifiés d’homme-singe. Mais d’autres malades, présentés comme bête de foire, ont été surnommé d’autres animaux comme l’homme-lion ou le garçon-chien.

Portrait de Tognina Gonsalvus
Portrait de Tognina Gonsalvus

A noter

Si l’hirsutisme présente une forme d’hypertrichose, elle est bien différencié et le terme d’hypertrichose n’est pas utilisé dans ces cas. L’hirsutisme est une maladie bien définie et connue, il s’agit de femmes présentant une pilosité semblable à celle des hommes. Les cas les plus célèbres sont les femmes à barbe. Cette pilosité apparaît à la puberté et est due à une présence important d’hormones mâles. Ce qui démontre que la différence homme-femme n”est pas aussi simple que certains voudraient nous faire croire.

Enfin, comme pour les porphyries et la xenoderma pigmentosum, l’hypertrichose est une maladie trop rare (elle l’est encore plus que les deux précédentes) pour expliquer à elle toute seule le mythe. Mais en même temps, cette rareté rend les malades d’autant plus étranges. Dans les sociétés anciennes, les malades pouvaient être rejetés par leurs différences non comprise. Enfin les mythes tant des vampires et des loup-garous proviennent de différents événements et possède divers explications.

En conclusion, Le Chaperon Rouge est un film honnête qui parle du passage de l’enfance/adolescence à l’âge adulte. Si le film à l’air alléchant sur le papier : DiCaprio à la production, Gary Oldman et Amanda Seyfried devant la caméra, il souffre d’un marketing un peu mal ficelé : la bande annonce qui centre sur le triangle amoureux et la recherche du loup garou. Du coup, on ne sait plus trop si c’est un film pour adolescente fleure bleu ou plus noir et philosophique sur la nature humaine (après tout le loup-garou est une image de l’animalité en chacun de nous réprimé par la société). Mais après tout ça représente bien ce passage délicat de l’enfance à l’adolescence, symbolique souvent associé au conte originel. Enfin si le twist final est intéressant, mais je préfère la version du conte dans la série Once Upon A Time.

Pour aller plus loin :

Les différentes formes d’hypertrichose sur Orphanet
La fiche du symptôme de l’hypertrichose sur Vulgaris Médical

Note perso :

[display_rating_form]
La note des lecteurs :
[display_rating_result]

Le Chaperon Rouge (Red Riding Hood), 2011
Réalisé par Catherine Hardwicke
Avec Amanda Seyfried, Gary Oldman, Billy Burke…
Long-métrage américain
Durée 01h40min

Et la bande annonce en VO

One thought on “Le Chaperon Rouge : Des poils de loup-garous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Si vous déposez un commentaire sur notre site, il vous sera proposé d’enregistrer votre nom, adresse de messagerie et site web dans des cookies. C’est uniquement pour votre confort afin de ne pas avoir à saisir ces informations si vous déposez un autre commentaire plus tard. Ces cookies expirent au bout d’un an.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.