9 mars 2016 Ln Arnal 0Comment
Cet article est le 6 e de 7 dans la série Orphan Black
Temps de lecture estimé : 6 minutes

Pour simplifier, sauf mention contraire, l’article se concentre sur l’espèce humaine, bien que des phénomènes similaires aient été observés chez d’autres mammifères.

1398885867_messagebox_warningCet article fait mention de malformations et de complications de grossesses qui pourrait heurter les personnes qui y sont sensibles. Les descriptions dans cet article sont sommaires mais les liens présents dans le texte peuvent renvoyer sur des sites avec des descriptions plus complètes et/ou des photos.

Mercredi 2 mars est sortie la 3e saison d’Orphan Black en DVD et Blu-ray, l’occasion de revenir sur cette fin de saison dans ce nouvel article. Toujours à la recherche des individus originaux qui ont donné leur génome aux lignées Leda et Castor. Remontant la trace d’un.e certain Kendall Malone, Sarah découvre que la mère de Mrs S. est à l’origine des deux lignées en étant un individu chimère portant des cellules d’une femme et celles de son frère jumeaux jamais né. Mais existe-t-il réellement des chimères ? Et qu’est-ce qu’est une chimère ? Quel rapport avec les jumeaux ?

Les clones du projet Leda et Castor (images promotionnelles © BBC America)
Les clones du projet Leda et Castor (images promotionnelles © BBC America)

Issue de la créature mythologique, en génétique, une chimère est un organisme composé de lignée de cellules avec un génome différent. Dans un sens, puisque un bon nombre d’êtres pluricellulaires (dont le corps est composé de plusieurs cellules) sont le lieu de vie d’autres organismes en partie bactériens comme notre flore intestinale, d’éventuel parasites divers pouvant aller jusque dans nos cellules (comme dans le cas du paludisme). Mais ce n’est pas de cela dont il est question ici. Il s’agit par exemple des greffes végétales où deux individus différents sont associés artificiellement. Chez les mammifères, des chimères naturelles existent. Et pour comprendre comment elles se forment, il faut s’intéresser aux grossesses gémellaires.

Avec la fécondation, le génome venu de l’ovule [<a name=”retour au texte” href= “#note1”> 1</a>] se combine avec le génome d’un spermatozoïde pour donner un nouveau génome unique. La cellule issue de cette fusion, va ensuite se diviser pour donner un nouvel organisme autonome dont toutes les cellules ont le même génome. Alors comment ça se fait que ce n’est pas toujours le cas. Et tout ce passe lors du développement de l’embryon et du fœtus. Il y a alors des échanges entre la mère et l’enfant via le placenta. S’il s’agit essentiellement d’échanges de nutriments et de signaux biochimiques divers, il peut y avoir des échanges de cellules (principalement sanguines). Ces cellules peuvent perdurer des années après la naissance de l’enfant. De même des échanges de cellules entre jumeaux durant la grossesse ont été observés. Même de nombreuses années plus tard, des cellules de la mère, de l’enfant ou du jumeau peuvent être retrouvé chez la personne et dans des endroits inattendus tels que le cerveau.

Fausses.x-jumeau.elles et absorption

Mais il arrive que deux (ou plus) ovules soient fécondés presque simultanément, donnant un embryon chacun. Il s’agit alors d’une grossesse multiple. Si les deux embryons se développent normalement alors cela donnera naissance à des fausses.x-jumeaux.elles. Ces derniers sont génétiquement aussi différents que n’importe quel membre d’une fratrie. Il y a d’ailleurs 50% de chance pour que ce soit un garçon et une fille. Le taux de grossesses gémellaires varie énormément selon les ethnies. Il arrive aussi parfois que les deux ovules ne soient pas fécondés en même temps mais à un ou deux mois d’intervalle. La naissance des deux fœtus aura tout de même lieu en même temps. Malheureusement, comme lors de toutes les grossesses, il y a un risque d’arrêt de développement d’un embryon. Dans le cas de grossesses simples, l’embryon est le plus souvent évacué naturellement par une fausse couche (dans de rare cas, et selon l’avancé de la grossesse, l’embryon ou le fœtus est retiré médicalement). Pour les grossesses multiples, une fausse couche d’un embryon risque de faire avorter également l’autre embryon. Les médecins se sont rendu compte que parfois, l’embryon qui cessait de se développer, restait dans l’utérus sous forme de jumeau parchemin. Parfois, l’embryon est absorbé partiellement ou entièrement par son jumeau. Dans ce cas, la jumeau restant garde des cellules de sa frère est deviens alors une chimère au sens génétique.

Selon le moment du développement où cette absorption a lieu, différents types de chimères peuvent exister. A un stade très précoce (morula ou blastocyste), les deux embryons fusionnent plus ou moins totalement et participent au corps du futur bébé. Des cellules de chaque embryon pourront être retrouvées côte à côte. Ce type de chimérisme n’est pas visible à part dans les cas où les deux embryons ne donnent pas la même pigmentation de la peau ce qui donnent une peau tachetée ou des yeux de couleurs différentes. Le chimérisme peut-être découvert également au hasard d’analyse génétique, en particulier des tests de parentalité. Seulement une centaine de cas de chimérisme ont été décrit mais la découverte souvent fortuite pose la question de la fréquence réelle de celle-ci.

Si l’absorption se fait plus tardivement alors, il y a probablement plus de complication. On observe parfois une absorption incomplète où les membres et les organes de la jumeau sont intégrés au corps de l’autre et restent totalement ou partiellement visible. Ces cas sont proches aux jueaux siamois bien que résultant d’un développement différent. Cela donne parfois lieu à des fœtus in fœtu, cas où on retrouve un embryon partiellement développé dans le corps d’une personne. Ces cas pourraient être également expliqués par un tératome, une tumeur de cellules non différenciées qui peut développer des cellules embryonnaires différenciées voir des tissus complets comme des dents ou des poils. Enfin l’absorption la moins complète est celle de cellules sanguines de sa jumeau donnant alors des personnes avec plusieurs groupes sanguins. Cela indiquerait l’absorption d’uniquement de quelques cellules.

Premiers stades de développement d'un embryon et le type de jumeaux.elles obtenus en cas de sission de l'embryon (à partir du travail de Kevin Dufendach)
Premiers stades de développement d’un embryon et le type de jumeaux obtenus en cas de sission de l’embryon (à partir du travail de Kevin Dufendach)

Vrais jumeaux et séparation

Dans certain cas, un embryon va se scinder en deux et les deux parties vont se développer indépendamment et donner deux bébés. Les deux jumeaux sont alors génétiquement identiques. Il est possible de déterminer le moment où l’embryon originel s’est scindé selon le nombre de placenta et de poche amniotique. Plus la séparation est tardive, plus les risques de problème durant la grossesse et après sont important. Ainsi les jumeaux siamois.es sont des jumeaux séparé le plus tardivement (après 12 jours de développement). Ce sont aussi les cas les plus risqués tant lors de la grossesse que après la naissance dû au partage de certains organes.

Un autre phénomène méconnu est l’existence de jumeaux miroirs. Il s’agit de jumeaux présentant des caractéristiques inversées. L’un.e est droiter et l’autre est gaucher. La structure dentaire peut être inversée. Dans de rares cas extrêmes, ce sont carrément une partie ou tous les organes qui sont inversés. Ainsi un des jumeaux a par exemple le cœur à droite. Cela arriverait lors d’une séparation tardive, après 9 jours. Dans ces cas, les cellules auraient déjà commencé à suffisamment se différencier pour donner cette image inversée à l’un des jumeaux. Ce cas est présenté dans la première saison d’Orphan Black. En effet Helena, jumelle de Sarah, ne meure pas car elle a le cœur à droite contrairement à tous les autres clones et en particulier sa jumelle.

Avec ce retour à la série, la fin de la saison 3 continue de délivrer une science-fiction de qualité sachant surprendre le spectateur. Si des réponses important vis-à-vis des clones sont apportées, elle amène également de nombreuses questions qui donnent envie de continue à suivre cette série. D’autant plus que la menace planant sur les clones laisse supposer encore plus de science. Bref une fin de saison haletante et prometteuse. L’attente n’est plus très longue puisque la saison 4 sera diffusée aux Etats-Unis à la mi-avril et surement très rapidement en France sur Netflix.

Pas tout compris ? Tu as des remarques ? Une erreur s’est glissée dans le texte ? N’hésite pas à laisser un commentaire, j’y répondrais avec plaisir.

 

[1]</> Une cellule normale est diploïde, c’est-à-dire qu’elle comporte deux chromosomes « identiques » (même gènes mais pas forcément la même version de ceux-ci), noter 2n. Pour revenir à une cellule à 2n chromosomes après la fécondation, la production de gamètes (ovule et spermatozoïde) induit la séparation des paires de chromosomes donnant des cellules à n chromosomes. Retour au texte1

Pour aller plus loin :

Orphan Black science recap de l’épisode 9 sur le site Mary Sue (en anglais)
La vidéo de Dirty Biology sur le chimérisme et l’identité
Un site très bien fait sur l’embryologie humaine

Note perso :

[display_rating_form]
La note des lecteurs :
[display_rating_result]

Orphan Black, 2013 (en production)
Créée par Graeme Manson, John Fawcett
Avec Tatiana Maslany, Dylan Bruce, Jordan Gavaris …
Nationalité Américaine, canadienne (BBC America)
Format 42 minutes

La bande annonce de la saison 3 en VO :

La fiche Allociné Orphan Black

Enregistrer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Si vous déposez un commentaire sur notre site, il vous sera proposé d’enregistrer votre nom, adresse de messagerie et site web dans des cookies. C’est uniquement pour votre confort afin de ne pas avoir à saisir ces informations si vous déposez un autre commentaire plus tard. Ces cookies expirent au bout d’un an.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.