Contact

La chasse aux sorcières : ensorcelées ou empoisonnées

Cet article est le 15 de 15 dans la série Les vampires (et autres monstres) à la lumière de la Science

Pour ce premier article de la rentrée, je vous propose un article que je souhaitais faire depuis un bon de temps. Il s’agit du film La chasse aux sorcières adaptation d’une pièce du même nom d’Arthur Miller. Il revient sur la chasse aux sorcières de Salem. Durant l’année 1692, près de 200 personnes ont été accusés de sorcellerie et 20 exécutées dans la région de la ville de Salem dans le Massachussetts. Tout commence lorsque deux jeunes filles présentent d’étranges symptômes. Les médecins ne reconnaissent aucune maladie qu’ils connaissent. La communauté pense alors qu’elles sont ensorcelées. D’autant plus que d’autres filles présentent les mêmes symptômes. Les jeunes sont alors pressées de donner les noms des sorcières les ayant ensorcelées.

Une explication médicale des chasses aux sorcières est l’ergotisme. L’ergotisme est une maladie dû à l’empoisonnement à long terme par des alcaloïdes produit par un champignon parasite des céréales, l’ergot de seigle (Claviceps purpurea). Traditionnellement, la maladie survient par la consommation de produits céréaliers (le plus souvent à base de farines sombres où l’ergo n’est plus visible). Actuellement elle peut également se déclarer suite à la prise de médicament dérivé de l’ergot de seigle. Le cas le plus célèbre d’épidémie d’ergotisme est le pain maudit de Pont Saint-Esprit (même s’il n’existe pas de preuves direct de la présence d’ergot dans le pain).

Planche des différentes formes d'ergot de seigle issue de Köhler's Medizinal Pflanzen
Planche des différentes formes d’ergot de seigle issue de Köhler’s Medizinal Pflanzen

L’ergotisme présente de nombreux symptômes dont des convulsions, des spasmes, des hallucinations, des troubles psychotiques… Il entraine également des gangrènes des doigts et des orteils. Cela est dû à une diminution de la taille des vaisseaux sanguins. Moins de sangs irriguant les extrémités, il s’en suit des œdèmes, de la desquamation, de la perte de sensibilité et enfin de la nécrose. Tous ces symptômes ont été longtemps interprétés comme ceux d’ensorcellement, de possessions ou de punitions divines. D’autant plus que l’ergotisme touche le plus souvent les plus pauvres qui n’ont accès qu’à des farines de faible qualité.

L’hypothèse de la présence ergotisme à Salem a été avancée pour la première fois en 1976 par Linnda Caporael. Elle rapproche certains symptômes présentés par les jeunes filles à un empoisonnement à l’ergot et que l’année précédente avait été favorable à l’ergot (printemps et été pluvieux et humides). Depuis cette hypothèse a été pas mal décriée car elle ne tenait pas compte de tous les symptômes présentés par les filles. Elle suppose également que les médecins de Salem ne connaissaient pas l’ergot et l’ergotisme or l’ergot était déjà connu en Europe de longue date par les sages-femmes pour faciliter les accouchements [1]. Néanmoins le lien entre ergot et ergotisme a été fait quelques années avant l’affaire en Europe.

D’autres hypothèses impliquant des maladies existent comme le fait que certaines filles souffraient de la maladie de Huntington ou une hystérie liées aux conflits armés avec les Amérindiens. De manière générale, aucune hypothèse ne peut être définitive car on a accès qu’à des récits, des comptes rendus. Toutes les hypothèses avec une explication (au moins partielle) médicale ne peuvent être totalement validées car on n’a pas accès aux personnes impliquées.

Le film, pour sa part, présente une explication bien plus simple, la jalousie et la vengeance. Il est d’ailleurs probable que quelques accusations ont pu être faites sur ces critères vu le peu de preuve nécessaire pour celles-ci et la difficulté de se disculper. On voit ainsi l’intérêt d’un système juridique demandant à la victime (ou ses représentant) de fournir les preuves de la culpabilité de la personne accusée. Même si cela entraine des difficultés lorsqu’il y a pas ou très peu de preuves matérielles.

[1] C’est par rapport à ces effets que l’ergot a intéressé l’industrie pharmaceutique et a donné lieu à l’élaboration du LCD dont les effets hallucinatoires ont été découverts par hasard.

Pour aller plus loin :

Un documentaire sur Arte
Des documents en complément d’un documentaire de PBS (USA) autour de l’hypothèse de l’ergotisme à Salem (en anglais)
Une autre hypothèse climatique
L’article de Linnda Caporael publié dans Science
Une réponse contre-disant l’hypothèse de l’ergotisme publié dans Science

Note perso


La note des lecteurs :
Pas encore de notation

La chasse aux sorcières (The Crucible), 1996
Réalisé par Nicholas Hytner
Avec Paul Scofield, Winona Ryder, Daniel Day-Lewis …
Nationalité Américaine
Durée 2h

La bande annonce en VO

Series Navigation<< Bhool Bhulaiyaa et les troubles dissociatifs (de l’identité)
Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.